Création et Territoire de la Régie Publique Eau Ouest Essonne

Les chiffres clés

 

Qu'est-ce que la Régie Publique Eau Ouest Essonne ?

La Régie Publique Eau Ouest Essonne est un service fonctionnel du Syndicat chargé d’exploiter le service public de l’eau potable (la production, le stockage et la distribution de l’eau potable) avec son propre personnel.

La responsabilité du service public de l’eau potable incombe donc toujours au Syndicat.

 

Le Syndicat des Eaux Ouest Essonne poursuit la décision des collectivités de passer d’une gestion en délégation de service public (DSP) vers une gestion en régie pour les raisons suivantes :

 

  • Se réapproprier un patrimoine qui lui appartient et reprendre en main les connaissances et les savoir-faire nécessaires à la gestion du service public de l'eau potable

  • Offrir aux usagers un service public local et de proximité 

  • La Régie Publique EOE est exclusivement motivée par l’intérêt de ses concitoyens. Les recettes sont collectées auprès des habitants via leur abonnement et leur consommation et sont intégralement réinvesties dans le fonctionnement du service. Elle ne demandera à ses abonnés que le juste prix de l’eau. ​

 

Le juste prix c’est un prix en cohérence avec les investissements indispensables au renouvellement et à l’entretien du patrimoine, notamment les canalisations.

Quels sont les objectifs de la Régie Publique Eau Ouest Essonne ?

Les objectifs du Syndicat au travers de la Régie sont :

  • Assurer le meilleur service public possible

  • Garantir aujourd’hui et pour les générations futures, de l’eau en quantité et de qualité au juste prix, sans intermédiaire

Pourquoi une régie publique ?

=

La Régie publique est la solution pour maîtriser en totalité un service d'intérêt général.

Quel est le périmètre de la Régie ?

Périmètre historique :

Angervilliers, Briis-sous-Forges (hameaux Le Coudray et Launay-Maréchaux), Bruyères-le-Chatel, Courson-Monteloup, Fontenay-lès-Briis, Forges-les-Bains, Le Val Saint Germain, Saint Cyr sous Dourdan, Saint Maurice Montcouronne, Vaugrigneuse

Première extension :

hameaux de Forges-les-Bains (Le Chardonnet et Malassis)